P%c3%a9diatrique b%c3%a9b%c3%a9   blog

Les mythes pédiatriques et périnatales

163 vues

Mythes ou réalité?

C'est l'heure de vous démystifier quelques mythes qui entourent les soins chiropratiques apportés à l’enfant et la femme enceinte!


"...des touchers légers équivalents à la pression que vous appliquez lorsque vous tâtez une tomate au marché pour voir si elle est mûre."


Les gens sont souvent sceptiques par rapport aux soins prodigués aux enfants. J’entends régulièrement, avec beaucoup d’inquiétude dans la voix : “Vous ne les faites pas “craquer” quand même?”. Eh bien, la réponse est non! En fait, les soins pédiatriques sont très adaptés à ces petits êtres tous neufs et consistent principalement en de légères pressions équivalentes à la pression que vous appliquez lorsque vous tâtez une tomate au marché pour voir si elle est mûre.



"...la naissance est un des plus grands traumatismes que l’on vit..."


La deuxième phrase très populaire est: “Mais pourquoi un enfant qui vient de naître aurait besoin de soins chiropratiques?”. Oui, ce poupon n’a que quelques jours de vie, mais la naissance est un des plus grands traumatismes que l’on vit, imaginez tout le travail demandé au bébé pour passer dans un petit tunnel souvent de moitié la taille de ses épaules. Que ce soit un accouchement par voie naturelle ou par césarienne, les stress au bébé sont souvent importants. De plus, tous les accouchements ne se passent pas de la même façon, les médecins doivent parfois aider bébé en utilisant des forceps ou des ventouses, en tirant sur la tête, etc. Bref, l’accouchement n’est souvent pas une tâche facile pour le nouveau-né.


Après la naissance, votre poupon peut donc avoir un torticolis, une diminution de sa mobilité du cou, un problème avec une clavicule ou une épaule. Ces problématiques peuvent ne pas être visibles à l’œil nu, mais se traduiront parfois par une difficulté à prendre un sein, des pleurs lors des changements de couches ou quand vous habillez votre enfant. Il y a aussi des problèmes qui peuvent se développer après la naissance de bébé, on parle ici d'une tête plate (plagiocéphalie), des difficultés à l'allaitement et bien d'autres.




Ensuite, il faut aussi penser à maman, imaginez prendre 25 à 35 livres en 9 mois et majoritairement au niveau du ventre! Eh bien laissez-moi vous dire que les problèmes musculo-squelettiques se multiplient chez les femmes enceintes. Le centre de gravité du corps se déplace, on observe aussi un changement des courbes du dos et donc de la distribution du poids du corps. Ça met beaucoup de stress sur le bas du dos et le bassin principalement, mais plusieurs femmes vont aussi souffrir de douleur entre les omoplates ou au cou, de douleur aux pieds ou aux genoux, etc.


"...imaginez prendre 25 à 35 livres en 9 mois et majoritairement au niveau du ventre!"


Il faut aussi comprendre que durant la grossesse maman produit beaucoup de relaxine, cette hormone augmente la laxité des ligaments pour permettre au bassin d’être prêt à accueillir bébé. Par contre la relaxine n’agit pas de façon ciblée, donc tout le corps devient un peu plus “laxe” qu’à l’habitude ce qui peut contribuer aux problématiques musculo-squelettiques. Il y a aussi le “après”, quand bébé est né et que maman est fatiguée, qu’elle allaite 6h par jour ou même plus, qu’elle a aussi traversé l’accouchement et que la récupération n’est pas toujours facile!


En conclusion, j’adore les consultations avec maman et bébé, les résultats des traitements sont souvent rapides, tout le monde se portent mieux, la vie de famille s’améliore, la fatigue devient un peu moins pesante et quand bébé est en santé maman se sent rassurée et a beaucoup moins de stress sur les épaules.


Dre Élise Dufour, chiropraticienne 


C'était intéressant? Allez lire sur Les aiguilles...ça fait mal ou non?